Textes parus dans les actes du séminaire

de 1995 à 2007

– 1-

1995 – 1996

LES EMBARRAS DES PSYCHANALYSTES

DEVANT LE CAS DE L’HOMME AUX LOUPS

1ERE INTERVENTION
Jean-Jacques RASSIAL
 
2EME INTERVENTION
Jean-Jacques RASSIAL
 
3EME INTERVENTION
Jean-Jacques RASSIAL
 
 SERGUEI PANKEJEFF BRICOLEUR DU SIGNIFIANT
Jean-Louis RINALDINI
 
JOUISSANCE ET TRANSFERT
Jean CHARMOILLE
 
L’HALLUCINATION DU DOIGT COUPÉ
Jean-Louis RINALDINI
 
L’HOMME AUX LOUPS
Edmonde SALDUCCI
 
LES ENJEUX D’UNE PRÉSENTATION DE CAS
Roland CHEMAMA

 

LOUPING
Élisabeth BLANC

 

ON NE PARLE PAS LA BOUCHE PLEINE
Élisabeth BLANC

– 2 –

1996 – 1997 L’INCESTE ET LE PARRICIDE. LA FONCTION PATERNELLE.

UNE LECTURE DE “TOTEM ET TABOU”

A PROPOS DU TOTEMISME ANALYTIQUE
Jean-Paul HILTENBRAND
 
DESTINS DE LA FONCTION PATERNELLE
Jean-Pierre Lebrun
 
DOSTOËVSKI ET LE PARRICIDE
François MILBERT
 
GEORGES BATAILLE MA MÈRE LA FEMME AU LOUP
Daniel CASSINI
 
L’HORREUR DE L’INCESTE
Élisabeth BLANC
 
L’INCESTE FANTASME OU RÉALITÉ
Denise VINCENT
 
PEUT-ON PARLER D’UNE CLINIQUE DE L’INCESTE  ?
Edmonde SALDUCCI
 
PEUT-ON PARLER D’UNE CLINIQUE DE L’INCESTE ?
Ghislaine CHAGOURIN
 
POURQUOI NOUS RÉFÉRONS-NOUS À TOTEM ET TABOU ?
Roland Chemama
 
POURQUOI SACRIFIER LE PÈRE ?
Jean-Louis RINALDINI
 
SEMPER
Gabriel BALBO
 
TOTEM ET TABOU OU L’ESQUISSE DU DISCOURS ANALYTIQUE
Marc CAUMEL

– 3 –

1997 – 1998 CLINIQUE SOCIALE – CLINIQUE INDIVIDUELLE

“PSYCHOLOGIE DES FOULES ET ANALYSE DU MOI”

 
CINÉMA ET IDENTIFICATION
Daniel CASSINI Caroline BOUDET-LEFORT
 
CRÉATION ET CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE
Jean-Michel VIVES
 
ENTRE REPRÉSENTATION ET PRÉSENTATION DE SOI-MÊME
France DELVILLE
 
IDÉALISATION OU FASCINATION  LE POUVOIR DE L’IMAGE
Élisabeth BLANC
 
LA CLINIQUE INDIVIDUELLE RÉPOND-ELLE À LA CLINIQUE SOCIALE ?
Roland CHEMAMA
 
LA QUESTION DES SECTES
Jean-Pierre  RUMEN
 
LE SUBURBAIN
Jean-Jacques RASSIAL
 
LE TRANSSEXUEL, ENFANT-MODÈLE DE LA SCIENCE
Jean-Pierre LEBRUN
 
LIEN INSTITUTIONNEL ET LIEN SOCIAL
Élisabeth GODART Jean-Pierre BENARD
 
PARLEZ-MOI D’AMOUR
Jean-Louis RINALDINI
 
QUESTIONS SUR LA CONSTITUTION DU LIEN SOCIAL
Jean-Paul HILTENBRAND
 
QUESTIONS SUR L’IDENTIFICATION
Édouard BOUYSSOU Gibert LEVET
 
SUGGESTIONS, INFLUENCE
François MILBERT

– 4 –

1998 – 1999 COMMENT LES DISCOURS DE L’AMOUR

SE DÉCLINENT-ILS AUJOURD’HUI ?

UNE LECTURE DE “L’ENVERS DE LA PSYCHANALYSE”

DU NEUF DANS LA RELATION D’OBJET
France DELVILLE
 
EN ATTENDANT GODE
Daniel CASSINI – Georges SAMMUT – France DELVILLE – Christine DURA-TÉA
 
LA BOURSE OU LA VIE
Christiane SCHONBACH – Christine DURA-TÉA
 
LA CERTITUDE DE LA HAINE
Roland GORI
 
LA FORMULATION DE CHARLES MELMAN DU DISCOURS DU COLONIALISTE
Edmonde SALDUCCI – LUTTRINGER
 
LA FRAPPE SYMBOLIQUE ET LE REMANIEMENT DE LA STRUCTURE
Houchang GUILYARDI
 
LE DOUBLE JE-JEU DE LA CONSTRUCTION DU SUJET DANS LES GROUPES DE FORMATION
Patricia VAZZONE – Jean-Louis RINALDINI
 
LE DÉCLIN DES DISCOURS AMOUREUX
Jean-Jacques RASSIAL
 
LE UN DE L’AMOUR
Élisabeth godart – Jean-Pierre BENARD
 
LES NOUVEAUX DISCOURS AMOUREUX : LE COMPLEXE DE PORTNOY
Brigitte ERBIBOU
 
LES SEXOLOGIES
Élisabeth BLANC
 
LEURRE ET TROMPE-L’OEIL DANS L’ART ET LA PSYCHANALYSE
Jean-Michel VIVES
 
L’AMOUR EN SA CAGE
Jean-Pierre RUMEN
 
L’INTIME EN QUESTIONS
Jean-Louis RINALDINI
 
POUR L’AMOUR, ENTRE S BARRÉ ET PETIT A, IL N’Y A GUÈRE DE CHOIX
Jean-Paul HILTENBRAND
 
VEUX-TU NE PAS M’ÉPOUSER
Gilbert LEVET

– 5 –

1999 – 2000 LES DESTINS DE LA PULSION DE MORT

UNE LECTURE DE

“AU-DELÀ DU PRINCIPE DE PLAISIR “

DU SÉMINAIRE VII : “L’ÉTHIQUE DE LA PSYCHANALYSE”

 
A L’ENTOUR DE LA PULSION INVOCANTE
Jean-Michel VIVES
 
A PROPOS D’UN CAS CLINIQUE, ÉLÉMENTS CONCERNANT LA PULSION DE MORT
Jacqueline HILTENBRAND
 
AU-DELÀ DE LA SEXUALITÉ
Jean-Jacques RASSIAL
 
DOULEUR ET PSYCHOSOMATIQUE
François MILBERT
 
EN COMMENTAIRE DE LA PROJECTION DE LAURE LA SAINTE DE L’ABÎME
Daniel CASSINI
 
EN COMMENTAIRE DE LA PROJECTION DE LAURE LA SAINTE DE L’ABÎME
France DELVILLE
 
JOUISSANCE ET PULSION DE MORT
Jean-Pierre BENARD
 
LA FORMATION DES HABITUDES
Jean-Jacques RASSIAL
 
LA PASSION DE L’ANALYSTE
Jean-Louis RINALDINI
 
LA VIE EST UN SONGE
Danièle CHAUDERON
 
LE MUSULMAN DANS LES CAMPS DE LA MORT
Élisabeth GODART
 
LE SAVOIR MYTHIQUE
Christiane SCHONBACH
 
MALAISE DANS LA SUBJECTIVATION
Jean-Pierre LEBRUN
 
NOTES SUR LA RÉPÉTITION
Patrick ARCIERO
 
PULSION DE MORT ET CLINIQUE DU FRACAS, LÉSIONS SUTURES ET JOUISSANCES
Houchang GUILYARDI
 
PULSION DE MORT, INCESTE ET ALCOOL
Brigitte ERBIBOU
 
PULSION DE MORT. DÉSIR DE RIEN
Élisabeth BLANC
 
QUELLE PLACE LA PULSION MÉNAGE-T-ELLE AU SUJET
Roland CHEMAMA
 
QUI A TUÉ ROGER ACKROID OU PULSION DE MORT ET FICTION DU SUJET
Jean-Louis RINALDINI
 
REMARQUES CLINIQUES SUR LA PULSION DE MORT
Christiane LACÔTE
 
SILENCE, ON JOUIT
Gilbert LEVET
 
TUER DANS L’OEUF TU ES DANS L’ŒUF OU PLUTÔT RESTES-Y
France DELVILLE
 
UN TRÈS INTÉRESSANT RETOURNEMENT PULSIONNEL
Gabriel BALBO

– 6 –

2000 – 2001 LE SEXE ENCORE

UNE LECTURE DU SÉMINAIRE XX ENCORE

 
A PROPOS DE LA LETTRE PHI COMMENTAIRES SUR LA TROISIÈME SÉANCE DU SÉMINAIRE ENCORE
Jean-Pierre BÉNARD
 
AUTRE JOUISSANCE OU JOUISSANCE DE L’AUTRE ?
Roland CHEMAMA
 
DE FREUD À LACAN COMMENT DÉRIVE LA QUESTION DU FÉMININ
Jean-Louis RINALDINI
 
DOULEUR ET PSYCHOSOMATIQUE II
François MILBERT
 
DU CÔTÉ DU GRAND HOMME
Christiane SCHONBACH
 
DU POUR TOUS AU PAS-TOUT, MAIS DU PAS-TOUT À QUEL POUR TOUS
Jean-Pierre LEBRUN
 
ÉCRITURE EN MARGE SIGNATURE DU SUJET
Christine DURA-TÉA
 
ÉLOGE DE L’ILLUSION
Jean-Michel VIVES
 
JOUIR UN PEU, BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT
Gilbert LEVET
 
JOUISSANCE DE LA PAROLE ET JOUISSANCE D’ORGANE
Gérard POMMIER
 
LA JOUISSANCE FÉMININE
Nicole ANQUETIL
 
LA VIVANTE
Brigitte ERBIBOU
 
LE PASSAGE LACAN OU ENCORE ET ENCORE CREUSER LE VIDE MÉDIAN
France DELVILLE
 
POUR UNE APPROCHE CLINIQUE DE LA JOUISSANCE AUTRE
Jean-Jacques TYSZLER
 
QU’EST-CE QUI FAIT  ENCORE DIFFÉRENCE
Jean-Pierre BÉNARD
 
QU’EST-CE QUI FAIT LA DIFFÉRENCE
Élisabeth GODART-BÉNARD
 
TENTATION PARANOÏAQUE ET DÉMOCRATIE ESSAI SUR L’HORREUR
Jean-Pierre BENARD
 
THE JAMES JOYCE EXPERIENCE
Daniel CASSINI

– 7 –

2001 – 2002 LES VOIES PARADOXALES DE LA CASTRATION

UNE LECTURE DU SÉMINAIRE IV : “LA RELATION D’OBJET”

 
HISTOIRES DE DIRES
Élisabeth BLANC
 
L’OEUF ET LA POULE
Élisabeth GODART
 
LA QUESTION DE L’ÊTRE
Christine DURA-TÉA
 
LE MYTHE DE L’OEDIPE
Jean-Louis RINALDINI
 
LE PÈRE DE LA HORDE ET LES MONOTHÉISMES
Houchang GUILYARDI
 
LE PÈRE RÉEL
Roland CHEMAMA
 
LE ROMAN FAMILIAL
Jean-Louis RINALDINI
 
LE SÉMINAIRE “LA RELATION D’OBJET” MISE EN PERSPECTIVES
Élisabeth DE FRANCESCHI
 
LE TRANSFERT DEPUIS JACQUES LACAN
Stoïan STOÏANOFF
 
LES MALHEURS D’ALFRED
Gilbert LEVET
 
MÈRE, FILLE ET PÈRE RÉEL
Claire CAUMEL DE SAUVEJUNTE
 
NOBODADDY IS PERFECT
Daniel Cassini
 
OBJECTION, VOTRE HORREUR, ABJECTION, VOTRE HONNEUR. DESTIN DE L’OBJET ENTRE RIEN ET TOUT
France DELVILLE
 
QUEL OBJET POUR LA PSYCHANALYSE ?
Jean-Pierre BÉNARD
 
UN BIBLIOTHÉCAIRE DEUX BIBLIOTHÈQUES. UNE LECTURE DE LA PRIVATION LACANIENNE
Jean-Pierre BÉNARD
 
UN ENFANT PEUT-IL SE PASSER DE L’HOMME DE LA MÈRE ?
Denise VINCENT
 
UN HOMME OU UNE FEMME ?
Christiane SCHONBACH
 
UN OBJET CE N’EST PAS QUELQUE CHOSE D’AUSSI SIMPLE
Christiane LACÔTE
 
Y-A-T-IL UN SUJET DE L’ACTE ?
Marc CAUMEL DE SAUVEJUNTE

– 8 –

2002 – 2003 LE MOMENT DE CONCLURE ET APRÈS ?

RUPTURES OU CONTINUITÉ ?

UNE LECTURE DU SÉMINAIRE XXV : “LE MOMENT DE CONCLURE”

DES TRESSES INFINIES
Jean-Pierre RUMEN
 
DÉRIVE AUTOUR DU MOMENT DE CONCLURE
Daniel CASSINI
 
FIN DE PARTIE
France DELVILLE
 
INVENTER UN SIGNIFIANT NOUVEAU
Jean-Louis RINALDINI
 
LA MUTATION DU LIEN SOCIAL
Jean-Pierre LEBRUN
 
LA THÉORIE C’EST BON MAIS ÇA N’EMPÊCHE PAS D’EXISTER
Jean-Louis RINALDINI
 
LACAN AVEC ET/OU SANS POPPER
Françoise ARMENGAUD
 
LACAN PHILOSOPHE
Élisabeth BLANC
 
LE LAPSUS DU NOEUD
Jean-Jacques TYSZLER
 
LE MOMENT DE CONCLURE PRÉSENTATION DU SÉMINAIRE XXV
Élisabeth DE FRANCESCHI
 
LE PETIT HANS ET L’INVENTION DE LA MISE EN SCÈNE D’OPÉRA
Jean-Michel VIVES
 
LE PETIT ZÉNON D’ÉLÈVE
Gabriel BALBO
 
LE PORNOGRAPHE
Stoïan STOÏANOFF
 
MYTHES ET PSYCHANALYSES
Élisabeth GODART-BÉNARD
 
NOUVELLES REMARQUES SUR LA SUGGESTION
Christiane LACÔTE
 
PÉNÉLOPE
Élisabeth BLANC
 
POURQUOI LACAN N’EST PAS PHILOSOPHE
Pierre-Christophe CATHELINEAU
 
TROP DE TEMPS POUR LES TRUMAINS
Bernard VANDERMERSCH
 
VOUS AVEZ DIT SANS LIMITES
Jean-Pierre BÉNARD

– 9 –

2003 – 2004 LE PHÉNOMÈNE LACANIEN

QUELLE TRANSMISSION POUR LA PSYCHANALYSE AUJOURD’HUI ?

UNE LECTURE DU SÉMINAIRE XXII : “RSI”

 
A PROPOS D’UN CAS D’HOMOPARENTALITÉ
Christiane SCHONBACH
 
CERNER LE RÉEL
Catherine KOLKO
 
DE LA TRINITÉ DANS LE CHRISTIANISME
Philippe ASSO Jean-Louis BALSA
 
L’ARTISTE ET LE PSYCHANALYSTE QUESTIONNÉS L’UN PAR L’AUTRE
Alain DIDIER-WEILL
 
L’AVOCATION MÉLANCOLIQUE
Jean-Michel VIVES
 
L’ENFANT INSTABLE NOUVEL ICARE
Gilbert LEVET
 
L’R DU TEMPS
Elisabeth BLANC
 
LE CORPS DANS RSI
Jean-Baptiste ORLER
 
LE NŒUD COMME NÉCESSAIRE À LA DYNAMIQUE DU PARLÊTRE À L’ÉRECTION DU SUJET
France DELVILLE
 
LE NŒUD DU SYMPTÔME
Viviane SMUTEK
 
PRÉLUDE ET FUGUE EN RSI MAJEUR LE SÉMINAIRE XXII 1974-1975
Elisabeth DE FRANCESCHI
 
QUELLE TRANSMISSION POUR LA PSYCHANALYSE ?
Jean-Pierre WINTER
 
QUESTIONS À PROPOS DE RSI
Jean-Louis RINALDINI
 
RSI FIVETE ET DÉSIR
Thierry BISSON
 
SCELSI LEÇON D’INFINI
Daniel CASSINI
 
SYMPTÔME
Stoïan STOÏANOFF

– 10 –

2004 – 2005 SEXE ACTE ET PSYCHANALYSE

une lecture de

SÉMINAIRE XIX : …OU PIRE (1971-1972)

LE SAVOIR DU PSYCHANALYSTE, ENTRETIENS DE SAINTE-ANNE (1971-1972) SÉMINAIRE XV : L’ACTE PSYCHANALYTIQUE (1967-1968)

CORDES ACCROC HORS D’ÂGE
Stoïan STOÏANOFF
 
DE LA LOGIQUE DU FANTASME AUX FORMULES DE LA SEXUATION
FONCTIONS ET CHAMPS DE LA LOGIQUE DANS LES ÉLABORATIONS LACANIENNES
Elisabeth DE FRANCESCHI
 
DE LA LOGIQUE DU PAS-TOUT
Alain COLOMBO
 
DU MYTHE À L’EXCEPTION
Jean-Pierre BENARD
 
ENTRE LES FAITS ET LE DROIT SOMMES NOUS DÉJÀ DANS LA SCIENCE FICTION ?
France DELVILLE
 
FIAT VOX
Jean-Michel VIVES
 
INTRODUCTION À LA MATINÉE D’ÉTUDE
Elisabeth GODART-BENARD
 
L’ACTE ANALYTIQUE
Michèle ACHARD, Elisabeth BLANC, Magali BONHOMME VALLI, Marina DUMAS, Elisabeth DE FRANCESCHI, Patrick GROULT, Céline OUZZAN
 
L’EXCÈS D’APRÈS “LE MORT” DE GEORGES BATAILLE
Daniel CASSINI
 
L’INSCRIPTION DU FÉMININ CHEZ FREUD
Monique SCHNEIDER
 
LA CONTROVERSE DES SEXES
Geneviève FRAISSE
 
LE CAS DE LA JEUNE HOMOSEXUELLE ET L’AMOUR DE TRANSFERT
Lucile OPPIKOFER
 
LE GENRE COMME SINTHOME
Pierre-Henri CASTEL
 
LE RACISME… OU PIRE
François MILBERT
 
LE SEXUEL ET LA PSYCHANALYSE
Jean-Louis RINALDINI
 
LES FEMMES LE FONT TOUT LE TEMPS
Gilbert LEVET
 
ON PENSE UN ENFANT
Thierry Bisson
 
PAS-TOUT
Elisabeth GODART-BENARD

– 11 –

2005 – 2006 ENTRE SAVOIR ET VÉRITÉ

UNE LECTURE DU

SÉMINAIRE XVI D’UN AUTRE À L’aUTRE (1968-1969)

CULPABILITÉ, HONTE ET INCESTE: ÉLÉMENTS CLINIQUES, CRITIQUES ET THÉRAPEUTIQUES
Delphine SCOTTO DI VETTIMO
 
D’UN AUTRE À L’aUTRE
Elisabeth BLANC
 
DE LA VIOLENCE À LA SUBLIMATION POROSITÉS
Georges FROCCIA
 
ENTRE SAVOIR ET VÉRITÉ LA DÉCONNAISSANCE
Magali BONHOMME
 
IL N’Y AURA PAS DU PETIT a POUR TOUT LE MONDE
Laurence STOÏANOFF
 
L’ANGOISSE N’EST PAS SANS OBJET
Thierry BISSON Bénédicte MENEGAUX
 
L’ESSENCE DE LA THÉORIE PSYCHANALYTIQUE
France DELVILLE
 
L’INCONSCIENT C’EST LE DISCOURS DE LAUTRÉAMONT
Daniel CASSINI
 
LA PASSION DE L’IGNORANCE
Alain COLOMBO
 
LE COMPLEXE DE L’AUTRE
Elisaberh DE FRANCESCHI
 
MOTUS SI L’ÂGE
Stoïan STOÏANOFF
 
PEUT-ON PARLER DE MYSTICISME CHEZ LACAN ?
Jean-Louis RINALDINI
 
POURQUOI LES ADOLESCENTS PRÉFÈRENT-ILS ÉCOUTER DE LA MUSIQUE TECHNO PLUTÔT QUE LEURS PARENTS?
Jean-Michel VIVES
 
T’AS L’ TICKET TOC
François MILBERT

– 12 –

2006 – 2007 LES AVATARS DU SUJET

UNE LECTURE DE

L’HOMME MOÏSE ET LA RELIGION MONOTHÉISTE (FREUD 1939)

 
DE LA SIGNIFICATION DE  “L’HOMME MOÏSE”
Jean-Paul HILTENBRAND
 
FARDER LA MORT- CONSIDÉRATIONS SUR LE TERRORISME
Fethi BENSLAMA
 
LES DEUX JAMBES DANS LE DÉSERT
Georges FROCCIA
 
L’HOMME FREUD ET LA SCIENCE PSYCHANALYTIQUE
Elisabeth BLANC
 
L’OEDIPE ANTILLAIS
Simonne HENRY VALMORE
 
POST-MODERNITÉ ET TOUTE PUISSANCE DU PÈRE
Mohammed HAM
 
QUE SIGNIFIE  “SUJET RÉEL” ?
Marc MORALI
 
QUELQUES NOTES SUR L’IMPOSTURE
Jean-Michel VIVES
 
QUELQUES REMARQUES À PROPOS DE FREUD ET LE SENTIMENT RELIGIEUX
Jean-Louis RINALDINI
 
UN MOÏSE PEUT EN CACHER UN AUTRE
Olivier LENOIR
 
VOUS AVEZ DIT MONO ?
Stoïan STOÏANOFF