Henry de LUmley a dirigé de nombreuses fouilles archéologiques comme à Caune de l’Arago , à Baume Bonne, à Quinson, etc. En 1962 il succède à François Charles Ernest Octobon dans la direction des fouilles de la grotte du Lazaret. Il dirige également l’organisation du chantier de fouilles d’urgences de Terra Amata en collaboration avec l’archéologue et préhistorien François Charles Ernest Octobon à la demande, en 1965, du directeur des antiquités préhistoriques de la région Provence-Corse. Il prit part à la construction de plusieurs musées de Préhistoire en France : à Terra Amata, à Tautavel, à Menton, à Tende, à Quinson, à Vallon Pont d’Arc. Il a aussi participé à l’étude des gravures rupestres protohistoriques de la Vallée des Merveilles, ainsi qu’à l’analyse scientifique de la grotte du Vallonnet. En 1980, il devient professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris puis directeur du laboratoire de Préhistoire du Muséum et de l’Institut de paléontologie humaine de Paris (Fondation Albert 1er, Prince de Monaco). Il a contribué au renouvellement de la muséographie de la section de Préhistoire du musée de l’Homme à Paris. De 1994 à 1999, il a été directeur du Muséum national d’histoire naturelle de Paris.

La guerre naît-elle avec le langage ?

C’est à l’occasion du séminaire de l’AEFL consacré à “La guerre sans fin” que nous avons rencontré le professeur Henry de Lumley le 15 octobre 2015.