Pour introduire la question – Recherches – Points de vue – Positions de l’ALI

CHRONIQUE DE Caroline Eliacheff mercredi 14 mars 2012: L’autisme, les difficultés d’une prise charge. Emission “Les idées claires” dans les Matins de France culture.

D’après une étude en cours sur près de 10.000 bébés, des signes indicateurs d’un risque d’autisme pourraient être décelés avant l’âge d’un an. Quel est l’intérêt de ce diagnostic précoce ? Permet-il une prise en charge adaptée et avec quels résultats ? Réalisation : Marina Julienne Production : Cité des sciences et de l’industrie 2009


Voir également : 12 minutes du film “l’enfant autiste et sa famille : L’évolution des pratiques des secteurs de psychiatrie infanto-juvénile”. Le film témoigne, loin des polémiques et des caricatures, de la réalité du travail des secteurs de psychiatrie infanto-juvénile.

La Revue lacanienne n°14 consacrée à l’Autisme
SOMMAIRE

Editorial. Dolto, reviens !, Charles Melman

Note liminaire sur le débat de l’Association lacanienne avec la Haute Autorité de santé, Jean-Paul Hiltenbrad

Le dossier : Autismes

Débat de l’ALI avec la HAS

Réponse de la HAS, Jean-Luc Harousseau

Le recours de l’ALI concernant les recommandations de la HAS sur l’autisme et les troubles apparentés,Jean-Jacques Tyszler

Le diplôme universitaire de Lille : autisme, troubles envahissants de développement, troubles du spectre autistique, Pierre Delion

Le rôle de la Haute Autorité de santé, Bernard Golse

Etre autiste aujourd’hui en Italie. Quelle possibilité pour une clinique au singulier ?, Janja Jerkov

L’autisme aujourd’hui, Hervé Bentata

Communication CIPPA, Claudia Mascarenhas Fernandes, Iliana Katz Zagury Fragelli, Maria Christina Kupfer, Erika Parlato-Oliveira

Les soins aux enfants autistes entre ‘consensus pas recoupement et désaccords raisonnables’, Maria Squillante

Un autisme peut en cacher un autre ! , Marc Morali

PREAUT

Lacan et l’autisme, Marie-Christine Laznik

Pour un développement psychique durable : le corps comme réponse à l’invocation de l’Autre, Inès Catao

La recherche PREAUT, Graciela C. Crespin

Y a-t-il une pertinence psychanalytique à créer un enseignements particulier dans un hôpital de jour pour enfants autistes mutiques ?, Annick Hubert-Barthélémy

Notes après une rencontre avec Josef Schovanec, Jean-Noël Trouvé

« Ouragan sur le Vésinet », Charles Melman

Clinique

La clinique des autismes et leurs contextes thérapeutiques, Dominique Janin-Duc

Travail d’une psychanalyste avec les enfants et leur mère, Paula Cacciali

Un personnage peu recommandable : le psychothérapeute d’enfant autiste. Ou le travail psychanalytique dans les troubles envahissants du développement, Didier Houzel

Les représentations de l’organisme dans l’autisme, perspective développementale, André Bullinger

Sur le chemin de la voix, Karine Poncet-Montange-Joly

De l’autisme en 2013 : entre savoir, connaissances et prise en charge, Frédéric Sintzel

Vers une respiration …, Dominique Richir

Annexes

Langage idiosyncrasique et métaphorique dans l’autisme infantile précoce, Léo Kanner

Revue commentée des articles consacrés à la méthode ABA (EIBI : early intenvive behavioral intervention) de Lovaas, appliquée aux jeunes enfants avec autisme, Victoria Shea

Lien vers le site de “La règle du jeu”

Ecoutez les autistes!

JEAN-CLAUDE MALEVAL

Paule Cacciali : INTRODUCTION À LA QUESTION DE L’AUTISME

Nous savons que le syndrome autistique, que l’autisme, puisque l’on parle aujourd’hui de cette façon, l’autisme plus que toute autre pathologie mentale, parce qu’il touche des enfants dès leur âge le plus tendre, représente un enjeu, tant du point de vue de la médecine, de la recherche scientifique, de la psychiatrie que de la psychanalyse.

Cet enjeu concerne l’étiologie mais aussi le traitement.

RECHERCHES - TEXTES

A propos du travail que peut proposer un psychanalyste à un enfant souffrant de « troubles du spectre autistique » et à ses parents. Auteur : Paule Cacciali

 

Le point sur la question des signes « prédicteurs » du syndrome autistique avec Marie-Christine Laznik

 

Nous allons présenter une étude sur la voix, dérivée de notre recherche sur les signes précoces d’autisme. Nous savons que, dès la naissance, le bébé montre un intérêt pour certains éléments de la voix de sa mère (cf. nombreux travaux de Trevarthen et Fernald). Ces recherches peuvent être croisées avec les hypothèses avancées par J. Lacan à propos de la «pulsion invoquante ». Marie-Christine Laznik.

 

  LACAN ET L’AUTISME

Le fossé est creusé dans les quinze dernières années entre les psychanalystes s’occupant d’autisme et les autres. Ce numéro le met en lumière. Je pense que l’autisme est une pathologie innée qui déroute les parents au plus haut point, en quelques semaines. Recevoir des bébés avec leurs parents est une expérience extraordinaire car dans les premiers mois de la plasticité cérébrale et génétique (l’épigénétique) nous permet parfois d’obtenir une réversion du tableau. Mais pour cela il faut faire le deuil et s’occuper d’étiologie pour se concentrer sur les outils psychanalytiques qui permettent de modifier le tableau de départ. Cet article se propose de les expliciter. Marie-Christine Laznik.

 

  QUESTIONS PRÉLIMINAIRES AUX AVANCÉES GÉNÉTIQUES

Chercher le gène. On n’a pas retrouvé le gène défectueux pourtant identifié dans une famille écossaise. Pour les troubles plus fréquents, comme le déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH), les études initiales dans les années 1990 avaient apporté des résultats très encourageants, mais qui n’ont pas été confirmés. Actuellement, le développement rapide des technologies génétiques et l’enrôlement de milliers de patients aboutissent au constat inverse : Les effets génétiques apparaissent de plus en plus faibles. Paule Cacciali.

 

  LA CLINIQUE DES AUTISMES ET LEURS CONTEXTES THÉRAPEUTIQUES

Il y a des autismes : le tableau clinique sera donc pluriel. Nous savons que la construction d’un ensemble cohérent de signes se fait dans un aller-retour entre la théorie et la clinique : comment la lecture de signes cliniques pourrait-elle se faire sans une pensée organisée, elle-même prise dans les évolutions de l’histoire médicale, de l’histoire sociale et culturelle, sans un sujet qui est là pour faire cette lecture et en rendre compte ? Dominique Janin Duc.

 

Autisme. L’approche psychanalytique du problème de l’autisme relève d’un combat. D’un combat d’idées d’abord, combat sur le terrain de la santé mentale, ensuite. Tout en admettant la fragilité constitutionnelle du futur autiste, le point de vue psychanalytique récuse l’approche déficitaire du problème posé par l’autiste. Stoïan Stoïanoff

 

Nous avons rencontré Marie-Christine Laznik en mars 2005. Nous désirions qu’elle fasse le point sur la question des signes « prédicteurs » du syndrome autistique. Elle a souhaité tout d’abord nous entretenir sur les dernières recherches en imagerie fonctionnelle. Paule acciali, Josiane Foissart.

 

  DOLTO, REVIENS !

L’approche Lacano-Doltoïenne de l’autisme infantile n’a pas la cote. On comprend aisément pourquoi quand on sait qu’elle consiste à donner la parole au bébé autiste, à lui faire dire par thérapeute interposé ce qu’il n’a jamais pu formuler faute de l’adresse qui l’aurait institué en interlocuteur, lui aurait assigné sa place dans le langage. Autrement dit, il ne suffit pas pour naître de venir à l’air mais d’apprendre à respirer à l’intérieur du langage dès qu’on en est partie prise. Charles Melman.

 

  LA RECHERCHE PRÉAUT

Au-delà des recherches neuroscientifiques et des sciences cognitives qui ont connu un développement sans précédent depuis une quinzaine d’années, d’autres recherches se sont développées, portant sur l’articulation du sujet à l’environnement et aux signes cliniques observables qui pourraient permettre d’anticiper une évolution vers des troubles autistiques. Graciela C.Crespin.

 

 OBTENIR DES RÉPONSES SUR L’AUTISME GRÂCE AUX BÉBÉS

Du fait que l’autisme soit rarement diagnostiqué avant l’âge de deux ans, ses symptômes et causes précoces sont peu connus. Afin de déterminer les premières manifestations de cette condition, l’intérêt s’est récemment porté sur les nourrissons à risque génétique d’autisme. Des preuves actuelles indiquent que les symptômes comportementaux manifestes émergent autour de la fin de la première année. M. Elsabbagh et M.H. Johnson.

 

 QUAND LE TRANSFERT INSISTE

Dans le décours de la supervision d’une équipe d’hôpital de jour recevant des petits enfants présentant des symptômes autistiques, la question récurrente des conditions nécessaires au transfert s’est posée à moi dans la mesure où cette équipe bien que formée aux théories cognitivo-comportementales faisait appel à une psychanalyste pour ce travail : quelles sont les conditions nécessaires pour que le transfert soit au travail, c’est-à-dire produise des effets de subversion signifiante ? Dominique Janin Duc.

 AUTISME : GRANDE CAUSE OU GRANDE POLÉMIQUE NATIONALE ?

Il y a un vent mauvais qui souffle sur la question de l’autisme aujourd’hui en France, et dont les médias se font largement le relais, sans égard pour les milliers d’enfants suivis, les jeunes adultes et leurs familles et les soignants qui les accompagnent souvent de longues années et partagent les difficultés, mais les espoirs aussi. Jean-Jacques Tyszler

 

LA CHASSE AUX PSYCHANALYSTES EST OUVERTE*

La ministre déléguée aux personnes handicapées vient de présenter son plan autisme pour les années à venir. Elle stigmatise sans vergogne, dans les divers entretiens à la presse, le travail des psychanalystes auprès des enfants et des patients. Jean-Jacques Tyszler

 

 ARGUMENTS SUR LE FOND RÉSUMANT LA POSITION DE L’ALI DANS LE MÉMOIRE EN RÉPLIQUE DÉPOSÉ AU CONSEIL D’ÉTAT

L’Association Lacanienne internationale reconnue d’utilité publique poursuit son recours au Conseil d’État et ce d’autant que la lecture des observations produites par la HAS fait perdre l’essentiel en créant, en quelque sorte, un rideau de fumée sur le préjudice et les griefs que nous avions longuement détaillés dans notre recours gracieux. Auteur : Jean-Jacques Tyszler.

 

SYNTHÈSE DE CHARLES MELMAN EN CONTRIBUTION À LA « RÉPLIQUE » DE L’ALI DANS LE RECOURS ENGAGÉ AUPRÈS DU CONSEIL D’ÉTAT

La HAS a la charge de veiller et de se prononcer sur la santé publique.

Nous entendons montrer que les méthodes suivies et les consultations engagées en matière d’autisme sont inadéquates avec cette pathologie.