caption
caption
caption
caption
caption
caption
caption
caption
Au début, l'analyste s'autorhinocérise de lui-même et il a toujours raison. Lacan, Le sinthome, leçon du 18 novembre 1975.
ACCÈS RAPIDE
Abonnez-vous à notre chaîne Youtube Rejoignez notre page Facebook
RÉCAP
EN HAUT DE LA PILE
UNE JOURNÉE AVEC François ROUAN - Qu'est-ce qui fait tableau ?
VOIR TOUTES LES VIDÉOS DE LA JOURNÉE
STUDIUM PUNCTUM

Tenir le fil

Cyrille Noirjean

La connexité des éléments constitutifs de l’inconscient qui guide le psychanalyste est le terreau du travail artistique. L’artiste n’a de cesse d’actualiser sa lecture du monde par une écriture singulière qui n’appelle pas la compréhension : l’insu, vérité du discours du psychanalyste, porte l’insuccès. « L'idée de faire une  peinture ou une sculpture de la chose telle que je la vois ne m'effleure plus. C'est comprendre pourquoi ça  rate, que je veux. » (Alberto Giacometti - Portrait de Jean Genet, 1954). Passage de l’insuccès à l’insu que sait.

Quelles voies nous frayent les artistes d’aujourd’hui ? Seraient-elles différentes de celles d’hier ? L’invariant du parlêtre est que la découpe d’une unité, issue de la chute d’une lettre, l’engage dans la parole ; de là s’érige l’impossible. Pour que le cuivre s’éveille clairon, il faut un s’, sujet qui s’élide, qui apparait au lieu où il disparaît. Bien loin de la boursoufflure narcissique qui évacue la proximité du sujet d’avec le déchet en l’y collant. Bien loin du symptôme porté en oripeaux par l’artisan-sujet. Ce nouage chez chaque petit d’homme du réel, de l’image et du nom fait un de trois dimensions hétérogènes. Avec trois s’écrit un dont la texture apparaît au sujet face à l’étrangeté de son propre reflet non reconnu dans une vitrine. Un qui se fait valoir dans les répétitions de la vie amoureuse, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre… Le nœud produit le sujet au point du nouage à partir duquel s’énoncent les fictions de la réalité  (lectures de ce point réel).

Voir les textes déjà parus

Le GNiPL, est le groupe régional de l'Association lacanienne internationale.

Il s'adresse aux analystes praticiens en proposant à chacun le type d’appui qu’il estime adéquat à sa propre démarche, ainsi qu’à toute personne concernée par la psychanalyse et son devenir.

Pour nous joindre : contact@gnipl.fr

L'école pratique des hautes études en psychopathologies, délivre une formation théorique, clinique et pratique qui concerne les diverses écoles de pensée actuellement existantes, exercée d’un point de vue qui prend en compte les travaux de Freud et de Lacan.

Copyright GNiPL 2018  | Mentions légales | contact@gnipl.fr