caption
caption
caption
caption
caption
caption
caption
caption
Au début, l'analyste s'autorhinocérise de lui-même et il a toujours raison. Lacan, Le sinthome, leçon du 18 novembre 1975.
ACCÈS RAPIDE
Abonnez-vous à notre chaîne Youtube Rejoignez notre page Facebook
RÉCAP
EN HAUT DE LA PILE
HISTOIRE DE DIRE #8 Le paradoxe du symptôme Partie 1
VOIR LES 22 PASTILLES HISTOIRE DE DIRE
STUDIUM PUNCTUM

1984 - 2081

Norbert BON

La parution de 1984, dans une nouvelle traduction (1), plus vive, plus percutante, est l'occasion de revisiter la pertinence des anticipations de George Orwell. Ecrit en 1948, d'où la date 1984, son auteur augurait dans ce roman que "Presque certainement, nous allons vers une époque de dictature totalitaire. Une époque où la liberté serait d'abord un péché mortel et au-delà une abstraction sans signification. L'individu autonome est en passe d'être effacé de l''existence." (2)Question cruciale pour nous, puisque cet individu autonome, ou se croyant tel, est précisément celui qui vient à l'analyste lorsque cette autonomie se trouve ébranlée par des retours symptomatiques du lieu Autre dont il s'avère dépendre.

 

Rappelons que le roman décrit une société dans laquelle les faits et gestes de chacun sont en permanence surveillés via un "télécran" à l'intérieur des bâtiments et, à l'extérieur, par des hélicoptères, des espions, des délateurs (passants, voisins, enfants...), et leurs propos, pensées et mimiques devinées, scrutées, analysées  par la "Mentopolice". "Big brother is watching you." Et il vous parle : le télécran diffuse en permanence de  la propagande, qu'il convient d'écouter pour ne pas avoir l'air suspect; le son peut en être baissé mais pas coupé. Un "Newspeak", (traduit plus justement par néo parler mais sans grande chance de détrôner l'idiome consacré novlangue), permet de penser une chose et son contraire en même temps (!) et de soutenir un "doublepenser", et progressivement de réduire le champ sémantique de chaque mot et sa polysémie, jusqu'à vider de leur contenu les mots touchants à ce qui n'a pas à être pensé. Les déviants, suspects de crime   mental, sont détectés, capturés, torturés et évaporés : ils n'ont jamais existé, y compris les héros de la veille, traîtres le lendemain. L'histoire demande donc a être réécrite en permanence. 

Voir les textes déjà parus

Le GNiPL, est le groupe régional de l'Association lacanienne internationale.

Il s'adresse aux analystes praticiens ainsi qu’aux travailleurs sociaux, enseignants, étudiants,en proposant à chacun le type d’appui qu’il estime adéquat à sa propre démarche, ainsi qu’à toute personne concernée par la psychanalyse et son devenir.

Pour nous joindre : contact@gnipl.fr

L'école pratique des hautes études en psychopathologies, délivre une formation théorique, clinique et pratique qui concerne les diverses écoles de pensée actuellement existantes, exercée d’un point de vue qui prend en compte les travaux de Freud et de Lacan.

Copyright GNiPL 2018  | Mentions légales | contact@gnipl.fr