hdd

Contributions

Jean-Paul Beaumont – Clinique des addictions et en particulier celle de l’alcoolisme

48vues

Il faut comprendre que la toxicomanie et l’alcoolisme en général sont des problèmes absolument majeurs dans nos sociétés.

L’alcoolisme est un problème qui est politique parce qu’il y a des électeurs qui boivent et des électeurs qui sont vignerons, des électeurs qui sont commerçants etc… C’est un problème économique qui est absolument considérable, actuellement on considère que l’alcoolisme coûte à peu près 120 milliards par an. Il faut voir ce que cela représente 120 milliards, si on considère les pertes humaines, les arrêts maladies, les soins etc… Il faut se rendre compte que c’est la deuxième toxicomanie en France, la première étant le tabac. Le tabac tue 70 000 personnes en France par an et l’alcoolisme seulement, si on peut dire, 50 000 personnes. L’alcoolisme représente un cinquième à peu près des hospitalisations à l’Assistance Publique de Paris, non pas qu’il y ait des gens alcooliques pour des intoxications mais pour tout ce qui concerne, tout ce qui est l’effet de l’alcoolisme.

Autrement dit si on comprend le peu de lits qu’il y a en alcoologie, mais les lits de traumatologie, un accident mortel sur trois est provoqué par l’alcool. Donc on prend les lits de cancérologie, à peu près tous les cancers oraux-digestifs comme on dit c’est-à-dire les cancers de l’œsophage, les cancers de la bouche, les cancers du larynx ont avoir avec l’alcool mais aussi le cancer du sein par exemple. Il y a d’autres complications à l’alcool, il y a évidemment les complications hépatiques, les complications cardiaques, il y a des complications multiples. Autrement dit le problème d’alcool n’est pas seulement un problème psychopathologique mais un problème majeur, politique, économique, un problème de santé.

 

Lire la publication complète