Contributions

Roland Chemama – L’inconscient politique et la différence des sexes

43vues

Je vais partir d’une remarque que je crois avoir déjà faite dans notre première séance l’an dernier.

Il me semble que je l’avais faite mais je n’en suis pas absolument certain. Ma remarque – je vais en tout cas la reprendre – témoignait du fait qu’il ne m’était pas forcément facile de caractériser le fait politique. Je vous avais en effet fait part d’une idée que je m’étais toujours faite de façon plus ou moins confuse, et dont j’avais pris conscience à propos du développement de ce que, depuis deux ou trois décennies, on appelle les « problèmes de société », ces problèmes qui concernent la famille, l’adoption, le pacs, le mariage homosexuel, etc.

Sur ces questions de société je n’avais pas forcément un avis tranché, mais surtout je me demandais pourquoi on qualifiait telle prise de position de progressiste, et telle autre de réactionnaire. En somme est-ce que telle ou telle orientation concernant ce type de questions pouvait être assimilée à une position politique précise, de droite ou de gauche ? Sans bien me le formuler il devait me sembler que « droite » ou « gauche » renvoyaient à des options qui concernaient avant tout le champ socio-économique, et je dirai alors qu’il m’a fallu du temps pour concevoir que la politique, ou le politique, cela concernait particulièrement l’inscription qui est la nôtre dans les divers discours qui organisent ces débats dits de société.

Lire la publication complète