Contributions

Bernard Vandermersch – Globalisation et ségrégation dans l’inconscient et la politique

34vues

Je pars donc de notre titre L’inconscient, c’est la politique et je me demande si le fait que la mondialisation de l’économie s’accompagne d’un accroissement des ségrégations des humains à l’intérieur des sociétés ou même entre états est lié à la logique de l’inconscient, et plus particulièrement du fantasme.

Jeudi dernier Melman évoquait la substitution des réseaux sociaux à l’instance phallique comme régulateur des échanges interhumains. Avec cette conséquence que l’adresse était faite à des semblables tandis que dans le discours régi par le phallus, l’adresse se fait à l’Autre. Freud notait que pour constituer une foule il fallait au préalable réaliser la réduction des autres à des semblables, que les individus s’identifient dans leur moi en mettant un seul et même objet à la place de leur idéal du moi. Pendant ce temps Big Brother engrange la plus-value inaperçue.

Lire la publication complète