Contributions

MARIE-CHARLOTTE CADEAU – HOMMOSEXUALITÉ

244views

Le démembrement de l’entité clinique « hystérie » n’est pas surprenant(e) dans la mesure où (elle) va de paire avec la volonté toute autant destructrice ou ignorante à l’égard de la psychanalyse, je dirais en particulier lacanienne. Non seulement parce que la psychopathologie de l’hystérie joue un rôle fondamental dans les avancées théoriques de Lacan, mais parce que l’hystérique dit, si on veut bien l’écouter, ce que je vais appeler provisoirement et grossièrement des vérités désagréables pour ceux qui attendent de la psychiatrie ou de la psychanalyse une assurance de réconciliation avec le monde.

Un petit éclaircissement sur le titre que j’ai proposé : hommosexualité avec 2 m, c’est bien de ce terme « ultime » que Lacan épingle l’hystérie dans le séminaire Encore. En effet, si une femme peut être âmoureuse, l’hystérique est amoureuse : ainsi la différence entre une position féminine et une position hystérique tiendrait en un accent circonflexe.

Je ne vais pas commenter Encore, cela se fera cet été, mais faire remarquer que l’épinglage de l’hystérie par ces deux signifiants ou plutôt ces deux écritures néologiques : hommosexualité et âmoureuse, résulte à la fois du commentaire constant que fait Lacan d’Aristote dans ce séminaire (âme est ici employé au sens aristotélicien) et d’une réflexion sur l’hystérie en particulier déployée dans les années 67 à 71 et dont je vais vous rappeler quelques traits essentiels, me semble-t-il tout au moins.

Quel est le sens immédiat de ce paragraphe dans Encore qui se trouve dans la leçon du 13 Mars 73 ? Que l’hystérique aime l’âme de son partenaire ou plutôt qu’elle aime l’homme qui a une âme, c’est-à-dire ce qui lui permet d’avoir « patience et courage » pour « tenir tête à l’intolérable de son monde. Ces hommes-là sont des maitres qui se reconnaissent entre eux liés par leur idéal commun et du même coup par un amour homosexuel sublimé en amitié, Lacan les dit homo jusqu’à la garde. Pour ceux qui connaissent Aristote, vous aurez reconnu le modèle des « Philoï » ; des amis notamment en réflexion et en action philosophique ou/et politique parmi lesquels les femmes n’ont guère de place, sauf à imiter, admirer, se « mêmer » en eux, faire l’homme donc. Tous sont hors-sexe, ce qui ne veut pas dire hors relation sexuelle, mais hors intérêt apparent pour l’altérité de celles que Lacan nommera les pas-toute.

Notre culture populaire, cinéma et télévision, abonde dans cette modalité féminine, femmes super soldat, super flic, super intellectuel, super … sans doute plus que la réalité.

Lire la publication complète