Groupe niçois de psychanalyse lacanienne

DESIR

 

désir RSI 8/4/75: « congélation du désir ».

 

désir, L05B 5/2 58 13: [schéma Z]: ce dont il s’agit, c’est à savoir ici quelque chose qu’on peut appeler le besoin mais que j’appelle d’ores et déjà le désir, parce qu’il n’y a pas d’état originel ni pur du besoin et que dès l’origine le besoin est  motivé sur le plan du désir /…/ c’est de la traversée par cette intention désirante de ce qui se pose pour le sujet comme chaîne signifiante

 

désir  L05 22/1/58 20 [de la chaîne signifiante]: “le désir passé à l’état de demande” chez le sujet a traversé quelque chose qui d’ores et déjà est constitué /…/ son objet primordial, la mère. Le désir est quelque chose qui s’articule. /…/ Toute son entrée dans ce monde-ci /…/ soumet le désir de chacun à la loi du désir de l’Autre, mais de ce seul fait, en tant qu’il franchit plus ou moins heureusement cette ligne de la chaîne signifiante /…/ c’est donc en tant que cette intention, cette demande a traversé a chaîne signifiante qu’elle peut se faire valoir auprès de  l’objet maternel.

 

désir L06 143 C’est en somme sous ce signifiant, ici tout à fait dévoilé dans sa nature de signifiant, que le sujet vient à s’abolir en tant qu’il se saisit en cette occasion dans son être essentiel, s’il est vrai qu’avec SPINOZA nous puissions dire que cet être essentiel c’est son désir.

 

désir L06 13/5/59 DI 594: Si le désir s’inscrit dans un ordre homogène, en tant qu’il est entièrement articulable et assumable en termes de réalité, s’il est du même ordre que la réalité /…/ c’est que le désir ainsi situé comporte que ce soit sa maturation qui permette au monde de s’achever dans son objectivité. Ceci fait à peu près partie du credo d’une certaine analyse. .

 

désir L08 25/1/61 130: Je pense vous avoir suffisamment fait sentir cette sorte d’escamotage par quoi le beau /…/ rencontré sur le chemin de l’être, devient le but du pèlerinage. Comment l’objet qui nous était d’abord présenté comme le support du beau devient la transition vers le beau. /…/ on peut dire que cette définition dialectique de l’amour telle qu’elle nous est développée par Diotime, rencontre ce que nous avons essayé de définir comme la fonction métonymique dans le désir. C’est quelque chose qui est au-delà de tous ces objets, qui est dans ce passage /…/ vers une perspective sans limite. /…/ On pourrait croire /…/ que c’est là en fin de compte la réalité du discours. /…/ Et le problème est de ce que signifie, de ce que peut continuer à signifier au-delà de ce franchissement, de ce saut marqué, ce qui au départ de la dialectique [platonicienne] se présentait comme théma/télos, comme but de la possession. [pas au niveau de l’être!].

 

 

 

désir L09 218: Os: Ce que je suis en train d’accentuer c’est cette limite, cette frontière qui sépare le désir de l’amour /…/ étant entendu qu’il arrive /…/ que ce soit souvent l’homme du commun qui soit plus près de ce que j’appellerait dans l’occasion  l’os. Ce qui est à désirer est évidemment toujours ce qui manque, et c’est bien pour cela qu’en latin le désir s’appelle desiderium, ce qui veut dire regrets.

 

désir L09 14/03/62 p.288-89: L’objet de son désir, le sujet peut entreprendre de le dire. /…/ C’est plus qu’un acte d’énonciation, c’est un acte d’imagination. Ceci suscite en lui une manoeuvre de la fonction imaginaire /…/ cette fonction se révèle présente dès qu’apparaît la frustration. Vous savez l’importance, l’accent que j’ai mis /…: sur le moment d’éveil de la passion jalouse dans la constitution de ce type d’objet qui est celui que nous avons construit comme sous-jacent à chacune de nos satisfactions. Le petit enfant, en proie à la passion jalouse devant /…/ le sein, nommément, qui jusqu’alors n’a été que l’objet sous-jacent, élidé, masqué pour lui derrière ce retour d’une présence liée à chacune de ses satisfactions /…/ où se sent la nécessité de sa première dépendance /…/ le voici soudain pour lui produit dans l’éclairage aux effets pour nous signalés par sa pâleur mortelle. C’est faussement qu’on peut dire que l’être dont je suis jaloux, le frère, est mon semblable: il est mon image au sens où l’image dont il s’agit est image fondatrice de mon désir. Là est la révélation imaginaire et c’est le sens de la fonction de la frustration. /…/ après la privation réelle, la frustration imaginaire.

 

désir L09 16/05/62, p.445: on définit ces surfaces comme non orientables et pourtant ça n’en est pas moins orienté. Le 28/03/62de n’être pas articulable, nous ne pouvons dire pour autant qu’il ne soit pas articulé.

 

désir L09 28/03/62, p.326: L’intersection symbolisée en logique par un Ç /…/ la partie commune entre les demandes /…/ il s’agira pour nous de savoir dans quelle mesure cette forme peut  nous permettre de symboliser comme tels les constituants du désir, pour autant que le désir pour le sujet est ce quelque chose qu’il a à constituer sur le chemin de la demande.

 

 

désir L09 28/03/62, p.324: À travers toutes ces demandes [enroulées autour d’un tore], il est en quelque sorte à lui seul, ce désir inconscient, la métonymie,  [la métonymie] de toutes ces demandes. /…/ Ici la métonymie trouve /…/ son application la plus sensible comme étant manifestée par le désir en tant que le désir est ce que nous articulons comme supposé /…/.

Print Friendly, PDF & Email